Un écoduc et un Centre à la pointe

28
avril 2017

Résolument à la pointe, le Brabant flamand allie de multiples projets résidentiels à des infrastructures de pointe. Où l’on soigne tant le règne animal que les citoyens… L’écoduc et le Centre de protonthérapie ne sont-ils pas l’un et l’autre uniques en leur genre ?

En avril 2016, la région flamande a commencé, entre Groenendael et Waterloo, la construction du premier écoduc au-dessus du ring. Ce pont de 60 mètres de large offrira un passage aux animaux de la forêt de Soignes désireux de traverser le ring. La particularité de cet écoduc ? Il ne sera accessible qu’aux animaux… C’est dire l’occasion de l’approcher s’avère unique. Et comme il est question de rien de moins que de la construction d’un pont en béton au-dessus de l’une des routes les plus fréquentées du pays… Ce chantier niché à Hoeilaart s’inscrit dans le vaste Project Life+ Ozon, de même que dans les objectifs européens de Natura 2000. La visite (guidée et en néerlandais) se bouclera par une promenade dans la nature environnante.

Ecoduct Groenendaal 2

Ecoduc Groenendaal

Initié par l’UZ Leuven, l’Université Catholique de Louvain et l’Université de Gand, le Centre de protonthérapie ne sera rien de moins que le tout premier du genre en Belgique. Il permet l’emploi d’une technique de traitement par rayonnement novatrice pour mieux irradier les tumeurs cancéreuses. En Belgique, cette forme de traitement pourrait concerner entre 150 et 200 patients sur dix millions d’habitants. Le centre est bâti en sous-sol (sur le campus Gasthuisberg), afin de protéger le monde extérieur des rayonnements. La descente au tréfonds d’un chantier sans égal vaudra son pesant d’intérêt.

Protonbunker

Centre de protonthérapie, Louvain